Make your own free website on Tripod.com
CHEMISTRY INTERACTIVE LESSONS
Interview
Home
Interview
Resources
Students Corner
About Me
Favourite Links
Contact Me
Sample lessons
Mouse Mischief
Concept Mapping

Innover et Enseigner

Interview-minute. (Bon Accueil State College Magazine 2010)

L’année 2009 était riche en événement pour notre collège.  En fait, Monsieur Mohun Ujoodha, du département de chimie, a remporté le Innovative Teachers’ Award qui a été organisé par le Ministère de l’Education et Microsoft Océan Indien.  Étant vainqueur du ITF Awards, M. Ujoodha a aussi remporté le troisième prix du Pan-African ITF Awards qui a été organisé durant le mois de Septembre 2009 regroupant  les ténors du continent Africain, d’où sa participation pour la compétition mondiale à Salvador, Brésil.  Ci-jointe est une interview réalisée par Koshila Ramhota.

Monsieur Ujoodha, qu’est-ce que c’est L’Innovative Teachers Awards et en quoi c’est important pour les enseignants?

L’ Innovative Teachers Award est une compétition qui récompense les travaux innovants que les profs font en classe.  C’est un secret pour personne que le but principal de l’enseignement est de prémunir l’enfant avec des aptitudes ou compétences qui vont l’aider à mener une vie saine physiquement, psychologiquement et spirituellement.  Cela passe par des leçons de classe qui motivent l’élève et l’invitent à participer à la création de la connaissance qui à long-terme, va être bénéfique pour lui.  En d’autres mots, les profs ont le devoir moral de se remettre en question régulièrement et explorer les nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissage.

Racontez nous votre parcours au sein de cette compétition ?

Au fait j’ai présenté deux projets pour la mondiale au Brésil.  Le premier est intitulé ”Go For Green” et concernait l’enseignement des valeurs environnementaux avec un outil instructif connu comme le  ‘Concept Mapping’.  A travers les ‘Concept Maps’, on peut enseigner les concepts de l’environnement dans différentes matières et pas uniquement pour les sciences.  Par exemple, on peut enseigner les qualités des plantes médicinales dans la classe de mathématique avec le Concept Mapping (http://innovative2009.yolasite.com).  Ce projet a aussi un attrait collaboratif dans le sens que beaucoup des profs de différentes départements, c’est à.dire, de différentes matières ont collaboré pour travailler ensemble.

Le deuxième projet intitulé  ”L’inité dan la diversité ” est aussi un travail collaboratif avec cinq profs du continent Africain nommément Mike Malecaut(La Gaulette SSS - Maurice), Nicci Hayes(Victoria Girls – Afrique du Sud), Wellington Oboh(Gwarinpa - Nigerie), Baye Fall(Limamoulaye - Sénégal), Magura Miquitaio(One World University – Mozambique).  Ce projet, qui du reste, était récompensé comme meilleur ‘Project Plan’ du Pan African Awards, a réussi à interconnecter les enfants de L’Afrique et ouvre de nouvelles perspectives pour des échanges éducatives transfrontalières.  Dans le concret, les élèves, à travers la création des sites web et blog, avaient la tache de partager leurs cultures, histoires et festivités avec leurs amis.  Aussi, des ressources audiovisuelles, telles que ‘les espèces disparues’(Biologie), ‘Les habits’(Fashion & Fabrics) et autres sujets ont été postées sur internet.  Ces projets sont disponibles a l'addresse suivante http://africaforum.yolasite.com

 

Comment pensez vous, Monsieur Ujoodha, que les étudiants de Bon Accueil State College ont bénéficié de cette entreprise innovatrice qui vous a tellement marqué ?

Premièrement, les élèves ont développé des ‘leadership skills’ en participant dans ces projets.  Se mettre en groupe, décider de la marche à suivre, s’autodiscipliner, communiquer à travers les médias, s’organiser pour trouver des solutions : autant de compétences que l’enfant doit cultiver.  De surcroît, les élèves se sont rendus conscients de cette appartenance Africaine.  Il y’a aussi la découverte, le dialogue avec l’autrui et l’échange culturelle, fondamentale pour la communication.  Je dois dire sans ambages que mes élèves m’ont émerveillé par leur enthousiasme à connaitre et à se faire des amis à travers le blog, à se raconter leur façon de vivre et leurs milieux scolaires.  Le but recherché est que l’enfant devienne un ‘global citizen’ et non-pas quelqu’un qui se limite à la connaissance des livres de classes.

 

Quelles sont les nouveautés dans le domaine de l’éducation que vous avez découvert au Brésil ?

Pendant la compétition, j’ai pu côtoyer beaucoup d’éducateurs qui m’ont émerveillé de par leurs visions et leur amour pour l’enseignement.  J’ai vu qu’il faut mettre l’accent sur l’enseignement affectif de l’enfant au lieu du cognitif qui se pratique actuellement.  Par exemple, dans une des écoles européennes, les élèves avaient l’opportunité de gérer une station Radio et animer des débats avec des adultes.  En Afrique du Sud, les élèves du primaire avaient l’occasion d’aider les personnes du troisième âge à blogger avec d’autres personnes âgées d’autres pays.  Il y a aussi beaucoup de projet ou l’utilisation du ICT est visible à plus d’un titre.  L’idée que les élèves peuvent créer des courts métrages, réaliser des interviews et des clips se propage.  Il y a aussi beaucoup de ‘Global Students Network Group’ où les élèves ont la responsabilité de proposer des solutions aux problèmes mondiaux, choses qui jusqu’ici était réservée aux politiques.  Bref, cette émancipation de l’éducation en dehors de la classe constitue la nouvelle donne auprès des pédagogues d’aujourd’hui.

 

Votre message aux enseignants et aux élèves.

J’ai beaucoup de respect pour le travail accompli par mes collègues éducateurs mais j’aimerais quand même leur demander d’intégrer l’enseignement des valeurs humaines dans leur curriculum.  Aussi, il faut donner plus d’autonomie aux élèves de rechercher et de créer la connaissance ; cela peut se faire à travers les ‘field trips’, les travaux collaboratifs entre autres.

 

Aux élèves, je dirais qu’elles doivent ”apprendre à apprendre”.  Cela veut dire qu’elles doivent être prêtes à faire des recherches et collaborer à chaque fois que l’occasion se présente.  Gérer le stress avec la méditation, le yoga et le sport, est à la base même d’une vie hygiénique.  Réjouissez-vous de votre adolescence en suivant des cours de musique, de dance classique, de drama, débats et développez vos  aptitudes dans d’autres domaines aussi.

mohunmag.jpg

Interview in Serbia Partners in Learning Online Magazine - 26 Feb 2013

Enter supporting content here